Home

Membre des luthiers et Archetiers d’Art de France (GLAAF)

Expert officiel de l’Orchestre National du Capitole de Toulouse
11 rue des Bûchers
31400 Toulouse
tél : 05 34 317 280
Fax : 05 34 317 281
  • Facebook

Trucs et astuces

Petit guide d’entretien à l’usage des musiciens bien intentionnés.

L e violon, l’alto et le violoncelle sont en bois : ébène, érable, épicéa.
La baguette de l’archet est en bois d’abeille ou en pernambouc, essences rares venues du Brésil. Sa mèche est formée de crins de queue de cheval. Pour que le crin accroche les cordes, on enduit la mèche d’une résine de pin : la colophane.

L’instrument et son archet sont vivants, délicats et demandent quelques soins :
  • Mieux vaut se laver les mains avant de commencer à travailler et après, essuyer son instrument et ses cordes avec un chiffon doux, afin d’enlever notamment les dépôts de colophane.
  • Pour préserver les qualités de nervosité, de souplesse et d’accroche de son archet, il faut le détendre sitôt que l’on a fini de jouer et éviter d’y passer les doigts.
  • Si détendre l’archet doit devenir un automatisme, en revanche, il ne faut pas passer de la colophane sur la mèche de manière systématique, mais en fonction de l’accroche et de l’adhérence souhaitées.
  • La mèche et les cordes doivent être changées selon l’usure mais au moins une fois par an et 15 jours à 1 mois avant un examen.
  • Dans l’étui, l’instrument aime à être entouré d’un foulard, lui évitant les secousses et les variations de température.
  • Si malgré tous ces bons soins, l’instrument et l’archet s’encrassent, se cassent ou se décollent, mieux vaut les rapporter à l’atelier sans rien tenter par soi-même, même avec des produits destinés au bois.

Pour tout
renseignement